Présentation du film « Les Affres des Balafres »

 

 

 

 

Le film « Les Affres des Balafres »  est un film réalisé par le Programme ‘’Démocratie Sans Violence- Baïonnette Intelligente» en collaboration avec l’artiste Guinéen Masta X.

C’est un programme de la coopération guinéo-allemande qui contribue depuis 2007 à la construction de l’Etat de Droit, à la prévention des conflits et à la promotion de la paix en Guinée.

Il travaille à la construction d’une plateforme de dialogue entre civils, Forces de sécurité, Administrateurs Territoriaux et les Acteurs Politiques. Ceci, au moyen de formations qui réunissent ces différents acteurs autour des mêmes thèmes et parfois dans la même salle. Les formations mettent en évidence les normes légales de conduite prévues par la Constitution devant servir de référence à chacune de ces catégories d’acteurs. Cette mesure s’est avérée idéale pour décrisper les positions initiales des uns et des autres, dissiper la méfiance, permettre un contrôle réciproque des comportements sur le terrain par référence aux normes prévues  par la loi et favoriser leur rapprochement.

Depuis Juin 2013, « La Baïonnette Intelligente » accompagne 35 leaders sur le chemin de la lutte non-violente pour faire entendre leurs revendications. Dans le cadre de cet accompagnement, il été jugé nécessaire de donner la parole à ces jeunes au moyen d’un film documentaire pour leur permettre de dire par eux-mêmes qui ils sont et quel sens ils donnent à leur lutte.

 

Et de fait, en Guinée comme ailleurs, on a beaucoup dit de l’Axe et des Jeunes de l’Axe.

L’Axe a été qualifié tantôt d’Axe du Mal tantôt de Ghetto sous la Première comme sous la Deuxième République. Une seule voix dissidente lui a décerné le qualificatif de l’Axe de la Démocratie.

Le journaliste Moussa Moise SYLLA lui a consacré le film « Immersion Bambéto ». Joschka Philipps en a fait en 2013 un sujet de recherche universitaire sous le titre « Bandes  des jeunes et émeutes urbaines en Guinée Conakry ». Le journaliste Joan Tilouine les traite de mercenaires politiques dans un article paru dans (Le Monde, 24 avril 2015) et la journaliste Sarah Sakho de France 24 le 1er mars 2017, les présente comme des fumeurs de Marihuana et casseurs de boutiques…

 Il était donc grand temps de leur donner la parole. Nous avons renoncé délibérément à confronter la perspective de ces jeunes avec celle d’autres acteurs tels que les policiers ou les gendarmes car il s’agit ici d’un film sur les Jeunes de l’Axe et par les Jeunes de de l’Axe- la voix des sans-voix  en réponse aux voix sur les sans-voix.

 

Les témoignages recueillis ont permis de mettre en relief la problématique des violences politiques en Guinée depuis le 1ière République. Par-delà le film se veut un appel à la gouvernance guinéenne et à la jeunesse guinéenne afin que l’une et l’autre privilégie l’approche de la non-violence dans la résolution des crises qui surgissent entre elles.

D’un point de vue cinématographique, il s’agit ici d’un film documentaire avant-garde dans lequel le talentueux réalisateur Masta X réussit à croiser harmonieusement les témoignages des interviewés avec ceux des artistes de manière à rendre plus percutants les messages des uns et des autres.

Ce film nous plonge au cœur de l’action, nous confronte aux ondes de choc de l’épreuve de la rue et des barricades, nous retient dans le conclave de la transformation vers la non-violence et nous accorde un ouf de soulagement en nous dirigeant vers le bout du tunnel où il nous laisse entrevoir les rayons d’espoir des prémisses de la réconciliation.

Le spectateur s’embarque ici dans ce que l’on pourrait appeler un vidéo-clip engagé dans lequel la parole et la musique se conjuguent à merveille pour constater, dénoncer, protester mais aussi inviter aux remises en cause nécessaires pour gravir les marches vers une Guinée meilleure.

En dépit des images-choc auxquelles le film confronte les spectateurs, images qui reflètent les affres des réalités vécues incrustées dans la chair et dans l’âme des victimes des répressions politiques, ce film se veut un film d’espoir. En effet tout au long des Affres des Balafres, on chemine avec des jeunes qui crient leur colère et leur révolte mais qui se définissent comme acteur déterminés et non comme des victimes, des jeunes qui ont accepté une courageuse remise en cause de leurs stratégies en adoptant résolument celles de la non-violence inspirées des enseignements de Mahatma Gandhi, de Martin Luther King, de Nelson Mandela et Stéphane Hessel.

Savoir écouter leur cri qui est celui de la jeunesse guinéenne, savoir tendre la main à ceux qui poussent ce cri serait un pas décisif vers l’émergence d’un esprit démocratique en Guinée.

 

Sortie  du film « Les Affres des Balafres »

 

Après plusieurs reports à cause de la situation sécuritaire du pays, la sortie officielle du film « Les Affres des Balafres » a finalement eu lieu le 05 Juillet 2018 au Centre Culturel Franco-Guinéen (CCFG). Cette sortie du film a connu plusieurs étapes:

 

I-  La Conférence de presse

 

La conférence de presse a eu lieu le mercredi, 04 juillet 2018 à la Maison de la Presse sise à Coléah.

Elle a été animée par la Plateforme des Jeunes Leaders pour la Démocratie et le Développement (PJDD)  et le Programme Démocratie Sans Violence-Baïonnette Intelligente ‘’DSV-BI’’.Elle a été couverte par plusieurs médias de la place sous le thème:‘’ Comment et pourquoi le film’’ «  Les Affres des Balafres »

 

II- La Sortie officielle du film ‘’Les Affres des Balafres’’ au Centre Culturel Franco-Guinéen (CCFG), le jeudi 5 juillet 2018 ;

 

La sortie officielle du film suivi des débats enrichissant, a connu la présence de certains ministres de la République, de certains ambassadeurs accrédités en Guinée (Allemagne, Angleterre), des officiers de la Police et de la Gendarmerie, des invités de marque et bien sûr des jeunes de l’Axe ainsi que le personnel du Programme « Démocratie Sans Violence-Baïonnette Intelligente» et le grand public. Parmi ces invités, nous avions  :

 

III- Petit Musée

 

Au Petit Musée à la Minière (Conakry)  a eu lieu le vendredi 6 Juillet 2018, la deuxième projection du film « Les Affres des Balafres » en direction notamment des artistes (Baba Samba, Joe Dioubaté) et autres invités.

 

IV- Studio Kirah

 

L’espace culturel, le studio Kirah, à Conakry,  a accueilli, le samedi 7 juillet 2018, la troisième  série de projection du film « Les Affres des Balafres ».

Les artistes Rascondel, Abdoul Jabbar, des journalistes et le public ont suivi et débattu sur le  film sous la modération d’Aboubacar Souaré. De bonnes impressions ont été recueillies et des suggestions ont été faites notamment la projection du film à l'attention

des responsables des Forces de Défense et de Sécurité et dans les villes de l’intérieur du pays pour une prise de conscience collective.

1. Aboubacar SOUARE, Coordinateur du programme ‘’Démocratie Sans Violence- Baïonnette Intelligente » ;

2. Mouctar DIALLO, ministre de la Jeunesse et de l’Emploi Jeunes ;

3. Thierno Ousmane DIALLO ; ministre d’Etat de l’Hôtellerie et du Tourisme ;

4. Ibrahima Aminata DIALLO, président de la Plateforme des Jeunes Leaders de l’Axe pour la Démocratie et le Développement;

5. Colonel Célestin Mbemba LENO, inspecteur général de la Gendarmerie Nationale, formateur à la « DSV-BI » ;

6. Commandant Mamady SIDIBE, directeur du bureau des droits de l’Homme et du droit International Humanitaire au ministère de la Sécurité et de la Protection Civile, formateur à la «DSV-BI»;

7. Colonel Mamadou Alpha BARRY, officier de la Gendarmerie Nationale ;

8. Mamadou Thug ; artiste comédien ;

9. Gerardus GIELEN, chef de la délégation de l’Union Européenne en Guinée ;

10. Mamadou Alimou Koundara DIALLO, président de la délégation spéciale de Koundara ;

11.  Catherine INGLEHEARN, ambassadrice de la Grande-Bretagne

V- BlueZone de Kaloum

 

La quatrième et dernière projection du film « Les Affres des Balafres » à l’intention du public de Conakry a eu lieu le dimanche 08 juillet 2018 à la BlueZone de Kaloum.

La jeunesse venue de l’Axe et celle de Kaloum était fortement représentée à cette projection. Il faut également noter la présence de Me Hamidou Barry, avocat à la Cour. Après la présentation du film, les débats ont porté essentiellement sur les causes des violences sur l’Axe et les solutions pour les surmonter.

Pour les uns, l’Axe qui combat pour la démocratie et la justice est abandonné à son triste sort par l’Etat ; pour les autres, seul le président de la république et son gouvernement peuvent avoir la solution aux problèmes de l’Axe.

Aboubacar Souaré invite à l’appui par le gouvernement, des initiatives et projets des jeunes l’Axe et de la Guinée.

A Propos de Nous

Le Programme Démocratie Sans Violence-Baïonnette Intelligente(2016-2020) siège à Labé quartier N'Diolou-NDantari

Antenne à Conakry (Bambeto) et 4 Points Focaux (PF) à

Kankan, Boké, N'zérékoré, Kindia.

Le Programme DSV-BI a 2 partenaires de terrain:

Coalition Nationale pour la Paix en Guinée (CNPG) et la Plateforme des Jeunes leaders pour Démocratie et le Développement (PJDD)

 

Nos liens

Accueil

Partenaires

Objectifs

Photos

Videos

Contacts

Contactez Nous

N'diolou N'dantari Labé Guinée

Aboubacar Souaré

00224 624 20 07 07/ 657 20 20 07

progdsv@gmail.com

www.democratiesansviolence-guinee.org

Liens Youtube