Mécanisme de résolution durable des conflits existants dans la forêt limitrophe située entre la Guinée et la Cote d’Ivoire

 

Depuis plusieurs décennies, la forêt limitrophe située entre la Guinée (N’zoo, Tounkarata) et la Côte d’Ivoire (kouyanwoulé) fait l’objet d’occupations par des ressortissants de l’espace CEDEAO pratiquant des activités agropastorales (Côte d’ivoire, Burkina Faso, Mali et Guinée).

Cette forêt large d’une superficie de 8.920 hectares est peuplée de près de 1000 habitants ayant une diversité socioculturelle. Ces populations se sont installées avec la facilitation des autochtones, des autorités locales de la sous-préfecture de N’zoo et des conservateurs de la nature.

Ils ont trouvé les populations autochtones dans l’agriculture notamment la culture sur brûlis. Ensuite, ils ont servi de main d’œuvre agricole pour ces autochtones, auprès desquels ils ont progressivement acquis des terres sur fond de négociation. Depuis cette présence massive de ces ressortissants dans la dite forêt, des situations préoccupantes comme les conflits  entre les occupants et les  hommes en uniforme d’une part, et entre les occupants eux-mêmes d’autre part existent.

Ces conflits aboutissent parfois à des morts d’hommes comme le cas de Simon pierre Théa et Alphonse Zogbélémou assassinés par des hommes en uniforme originaires pour l’un de la Guinée et pour l’autre de la Cote d’Ivoire. Ainsi, au regard de ces situations à risque, des actions imminentes sont nécessaires pour éviter des affrontements pouvant aboutir à des conflits diplomatiques.

C’est dans cette logique que le Programme ‘’Démocratie Sans Violence-La Baïonnette Intelligente’’ en collaboration avec l’Alliance préfectorale pour la paix de Lola (APP) a initié une série d’activités en vue d’apporter des réponses immédiates aux problèmes identifiés. La mission a été pilotée par M. Cécé Joseph THEA, membre de l’APP.

 Ces activités ont essentiellement porté sur la collecte d’informations auprès des cibles, la présentation des données recueillies pendant l’atelier d’évaluation et de planification organisé par le Programme Démocratie Sans Violence-Baïonnette Intelligente, la sensibilisation des occupants à la non-violence, la communication sur ces conflits à travers les médias et les réseaux sociaux, le partage d’informations avec les autorités de tutelle et les partenaires techniques et financiers, la restitution auprès des autorités locales et des occupants et la recherche des ressources pour des initiatives de paix. L’objectif général de ce mécanisme de prévention des conflits situés dans la forêt de Déré est de promouvoir le vivre ensemble entre ses occupants en vue d’une meilleure intégration.

 

I- RÉSULTATS OBTENUS

 

En termes de résultats, les activités mises en œuvre ont permis d’enregistrer quelques acquis qui se présentent comme suit :

-  L’existence d’un rapport d’évaluation de base sur les conflits de la forêt de Déré existe ;

- La réalisation de 4 émissions radios/télés et de 15 publications sur Facebook ont permis une large communication sur les conflits de cette forêt ;

 

II- MÉTHODOLOGIE

Cette démarche reposant sur l’écoute active, les réflexions critiques, les dialogues locaux, le recours aux personnes ressources, causeries éducatives a contribué à faciliter la mise en œuvre des activités

 

RECOMMANDATIONS

 

A la lumière de la description exhaustive du déroulement des activités, les recommandations à l’endroit de l’Etat guinéen pour une meilleure intervention sont les suivantes :

Matérialiser la frontière guinéo-ivoirienne ;

Faire un appui technique et financier aux partenaires de mise en œuvre APP et AJUG, dans le cadre des efforts de promotion de la paix dans cette forêt ;

Renforcer les capacités communicatives  des éco-gardes et des autorités locales sur les notions des Droits de l’Homme ;

Résoudre les conflits existants dans la forêt de Déré.

 

Conclusion

Les conflits autour de l’exploitation de la forêt de Déré n’ont pas pu être résolue par la mission mandatée par le Programme ‘’Démocratie Sans Violence-Baïonnette Intelligente’’ mais  elle a toute de même réussie à travers des séries de sensibilisation à la non-violence à amener les occupants à l’acceptation du déguerpissement pacifique.

La situation actuelle sur le terrain serait que les manœuvres officieuses sont en cours par les autorités locales pour le retour des déguerpis dans la forêt moyennant une somme d’argent. Ceux qui mobilisent le quota fixé (en général les étrangers) sont rétablit dans leur ‘’droit’’ au détriment des autres (les autochtones à prédominance). Cette situation si elle n’est pas résolue laisse entrevoir un conflit naissant entre les autochtones et les exploitants.

L’une des recommandations formulées par la mission à l’endroit de l’Etat et des partenaires techniques et financiers est la réinsertion socio-économique de ces autochtones déguerpis afin d’éviter des frustrations et de leur éviter de sombrer dans la misère.

A Propos de Nous

Le Programme Démocratie Sans Violence-Baïonnette Intelligente(2016-2020) siège à Labé quartier N'Diolou-NDantari

Antenne à Conakry (Bambeto) et 4 Points Focaux (PF) à

Kankan, Boké, N'zérékoré, Kindia.

Le Programme DSV-BI a 2 partenaires de terrain:

Coalition Nationale pour la Paix en Guinée (CNPG) et la Plateforme des Jeunes leaders pour Démocratie et le Développement (PJDD)

 

Nos liens

Accueil

Partenaires

Objectifs

Photos

Videos

Contacts

Contactez Nous

N'diolou N'dantari Labé Guinée

Aboubacar Souaré

00224 624 20 07 07/ 657 20 20 07

progdsv@gmail.com

www.democratiesansviolence-guinee.org

Liens Youtube